Systèmes d'assistance à la conduite - bien utilisés, ils peuvent sauver des vies

Les équipements de sécurité passive des véhicules (par ex. ceinture de sécurité, airbag, etc.) protègent les occupants des véhicules contre les blessures (graves) en cas d'accident. Mais pour éviter les accidents, l'industrie automobile mise de plus en plus sur les systèmes d'assistance à la conduite. Les systèmes avancés d'aide à la conduite (Advanced driver-assistance systems) font désormais partie intégrante des voitures modernes.

Les systèmes modernes d'assistance à la conduite sont en mesure d'éviter jusqu'à 50 % des accidents graves, à condition d'être utilisés correctement.

A quoi servent les ADAS (advanced driver-assistance) ?

Les systèmes d'assistance à la conduite interviennent de manière semi-autonome ou autonome dans la propulsion (par ex. accélération, freinage), la commande (par ex. assistance au stationnement) ou les dispositifs de signalisation du véhicule. Une autre possibilité est que les ADAS avertissent le conducteur juste avant ou pendant les situations critiques grâce à des interfaces homme-machine appropriées. Actuellement, la plupart des systèmes d'assistance à la conduite sont conçus de manière à laisser la responsabilité au/à la conducteur/trice. Ainsi, il peut généralement outrepasser les interventions autonomes. Les raisons en sont principalement:

  • La situation juridique : les conducteurs doivent à tout moment être responsables de la conduite du véhicule et pouvoir le maîtriser. C'est ce que stipule l'article 8, paragraphe 5, de la Convention de Vienne sur la circulation routière de 1968.
  • L'état de la technique : de nombreux systèmes ne sont pas suffisamment fiables pour effectuer des tâches particulièrement exigeantes telles que la reconnaissance et la classification d'objets et surtout l'interprétation de la scène dans l'environnement du véhicule de manière à garantir la sécurité des passagers. Les capteurs actuellement disponibles et les approches connues de traitement des signaux ne peuvent pas encore offrir une reconnaissance fiable de l'environnement dans toutes les conditions de conduite et conditions météorologiques possibles.
  • Le manque d'acceptation : tous les conducteurs ne sont pas prêts à laisser le contrôle aux systèmes d'assistance à la conduite.

La règle est donc la suivante : les systèmes d'assistance à la conduite peuvent certes informer, avertir, assister, reconnaître les situations critiques et intervenir dans une certaine mesure. Mais ils ne conduisent pas seuls - du moins pas encore aujourd'hui.

Les dix systèmes d'assistance à la conduite les plus importants en termes de sécurité

  • L'assistance au freinage d'urgence surveille l'environnement du véhicule et freine de manière autonome ou renforce la pression de freinage des conducteurs en cas de risque de collision.
  • L'assistant de maintien dans la voie reconnaît et réagit aux marquages de la voie de circulation. Si le véhicule s'approche de la ligne de démarcation, le système réagit en émettant un avertissement et/ou en effectuant une correction active du volant.
  • L'assistant de vitesse intelligent ISA (Intelligent Speed Adaptation) adapte automatiquement la vitesse de conduite en tenant compte, par exemple, des limitations de vitesse ou du tracé des routes.
  • Le régulateur de vitesse adaptatif maintient une vitesse définie par le/la conducteur/trice et freine et accélère en fonction du trafic qui précède, ce qui peut éviter les collisions par l'arrière.
  • L'assistant de changement de voie observe les véhicules arrivant en sens inverse et ceux se trouvant sur la voie voisine. Lorsque le conducteur s'apprête à changer de voie, le système examine les alentours du véhicule pour détecter d'éventuels dangers.
  • Les assistants d'éclairage commandent l'utilisation des feux de croisement et des feux de route. Avec l'éclairage de virage et de changement de direction, les phares s'orientent automatiquement en fonction du tracé de la route. Les conducteurs reconnaissent ainsi plus tôt le tracé de la route, les usagers de la route et les obstacles.
  • L'assistant de signalisation routière aide en premier lieu à respecter la vitesse maximale actuelle et avertit en cas de vitesse excessive.
  • Le système d'alerte de fatigue analyse en permanence le comportement de la direction pour détecter des signes de baisse de concentration et avertit les conducteurs en cas de symptômes de fatigue.
  • L'assistant de vision nocturne utilise des caméras infrarouges pour rendre les personnes, les animaux et les objets visibles sur un écran dans l'obscurité. Le risque de collision est ainsi réduit.
  • L'assistant de stationnement mesure l'espace de stationnement et dirige automatiquement le véhicule vers la place de stationnement. Se garer sans faire de tôle froissée n'est donc plus sorcier.

(Source : BFU)

Quand les systèmes d'assistance à la conduite seront-ils obligatoires ?

Dans les prochaines années, plusieurs systèmes d'assistance à la conduite seront obligatoires pour les voitures de tourisme, les véhicules utilitaires légers, les camions, les bus et les autocars. L'Office fédéral des routes (OFROU) fournit un aperçu détaillé.

Les motos sont régies par le règlement (UE) n° 168/2013 et les règlements délégués qui s'y rapportent. Hormis le système de freinage antiblocage pour les motos d'une cylindrée supérieure à 125 cm3 , aucun autre système d’assistance n'est actuellement prescrit pour les motos.

L'équipement des véhicules est déterminé par l'Union européenne (UE). Dans la mesure du possible, elle se réfère aux règlements de l'ONU élaborés au sein des organes de la Commission économique pour l'Europe des Nations unies (CEE-ONU). Si nécessaire, l'UE prescrit des systèmes d'assistance à la conduite obligatoires supplémentaires dans des règlements délégués.

Systèmes d'aide à la conduite pour les voitures particulières, les véhicules utilitaires légers, les camions, les bus et les autocars

Systèmes d'aide à la conduite pour voitures de tourisme, véhicules utilitaires légers, poids lourds, bus et autocars-f.pdf
application/pdf
244.7 Ko

FAQ- Questions fréquemment posées sur les systèmes d'assistance à la conduite

Vous avez encore des questions en suspens ? Vous trouverez ici une série de réponses aux questions fréquemment posées FAQ en rapport avec les systèmes d'assistance à la conduite.

FAQs sur l'ADAS / Systèmes d'assistance à la conduite