Optimisation de la formation à la conduite

L-drive Suisse propose des mesures

Les associations régionales de L-drive Suisse ont adopté des propositions de mesures visant à optimiser la formation à la conduite (cat. A et B).

Depuis la mi-août, les moniteurs de conduite ont participé à des ateliers pour discuter de la manière d'optimiser la formation à la conduite mise en place dans le cadre d'Opera-3. Les représentants des associations régionales/sections ont maintenant adopté des propositions de mesures dans le sens d'une «synthèse des ateliers»:

Adaptations catégorie B

L'obtention du permis d'élève conducteur (PE) doit rester possible à partir de 17 ans, l'examen pouvant être passé au plus tôt à 18 ans. Cela donne aux jeunes la possibilité de choisir et, plus de flexibilité. Une phase d'apprentissage d'un an ne serait ainsi pas obligatoire, mais possible.

La phase d'apprentissage doit être fondamentalement mieux structurée. De plus, l'examen de la théorie de base doit être fondamentalement revu, comme cela a été commencé pour le cours de sensibilisation.

Les élèves conducteurs doivent pouvoir choisir jusqu'à deux accompagnateurs privés à la réputation irréprochable (pas d'infractions pénales au droit de la circulation routière). Ceux-ci doivent être âgés d'au moins 26 ans et être titulaires depuis cinq ans ou plus d'un permis de conduire valable de durée indéterminée. Les accompagnateurs/trices non professionnels sont inscrits dans permis d’élève des nouveaux conducteurs.

Les accompagnateurs non professionnels doivent suivre, avant de débuter, une initiation auprès d'un moniteur de conduite de leur choix avec lequel ils échangeront activement et régulièrement pendant la phase d'apprentissage.

Adaptations catégorie A

Pour la catégorie A1 15 ans (dans l'UE : AM), il faut prévoir un cours CPB de 8 heures, qui doit également être suivi par les conducteurs de «vélos électriques rapides»/cyclomoteurs. Ce cours ne peut pas être pris en compte pour les catégories supérieures (A1, A35).

La catégorie A1 16 et 17 ans doit être limitée à une puissance de pointe maximale de 8 kW (également pour les véhicules électriques). A partir de 18 ans, 11 kW doivent être autorisés.

La formation pratique de base (existante) de 12 heures pour motocyclistes (CPB) doit être suivie une seule fois lors de la première obtention du permis de conduire des catégories A1 et A limité (motocycles avec une puissance de moteur ne dépassant pas 35 kW et un rapport entre la puissance du moteur et le poids à vide ne dépassant pas 0,20 kW/kg, âge minimum 18 ans).

Le CPB doit être complété, lors du passage de la catégorie A1 à A35 (dans l'UE: A2), et A35 à A, par une formation complémentaire de 6 heures auprès d'un(e) moniteur(trice) de conduite moto. Le/la moniteur(trice) de conduite doit confirmer la formation complémentaire.

Andere Spannende Beiträge

Fahrschule Rufer GmbH: Outil d'apprentissage parfait pour les futurs conducteurs professionnels

Depuis 2012, l'auto-école Rufer GmbH fait confiance aux camions de la marque Renault Trucks pour former les futurs conducteurs et conductrices aux tâches exigeantes. L'entreprise de Frauenfeld a récemment pris possession d'un nouveau Renault Trucks T480 TC P4x2.

Mehr erfahren
#DrivingInstructorDay 2024 : nous attendons vos idées et votre engagement

Le 16 mars prochain aura lieu dans le monde entier le Driving Instructor Day. L-drive Suisse y participera dans le cadre de la campagne de communication L-Pro - avec votre soutien et vos idées.

Mehr erfahren
Le début de la phase de formation est reporté ou interrompu à plusieurs reprises

Le Conseiller national Andri Silberschmidt-Buhofer veut charger le Conseil fédéral de modifier l'ordonnance réglant l’admission à la circulation routière (OAC) de manière à ce que une phase d'apprentissage d'une année n'est en principe plus obligatoire.

Mehr erfahren